R.One

Création d’un monotype et d’une identité visuelle fictive pour  le musicien de musique électronique Rone.

Ce nom d’artiste vient d’une faute de frappe : lors de son premier concert à Paris, alors qu’Erwan Castex se produisait en tant que R.One (phonétiquement «air-wane»), le flyer indiqua ROne, omettant le point, et transformant donc le nom de l’artiste. De là est né le nom que l’on attribue aujourd’hui à ce musicien (phonétiquement «Rône»).

Mon monotype reprend ici l’origine de son nom d’artiste, à savoir R1.

Janvier 2019